+33 1 84 21 49 28 |    +216 51 318 850 |    +216 51 318 850 (Appel gratuit sur WhatsApp)     Obtenir un Devis Gratuit

Bodylift

Bodylift

L’intervention consiste à retirer un excès de peau sur toute la circonférence de la taille, associé ou non, à un excès graisseux résiduel. L’opération agit donc sur le ventre, la face externe des cuisses et les fesses au prix d’une cicatrice située sur l’emplacement du bord supérieur d’un string. Le ventre est retendu vers le bas selon la technique d’une plastie abdominale tandis que l’extérieur des cuisses et les fesses sont remontés, le bas du dos est aussi amélioré. C’est donc un véritable lifting du tiers moyen du corps qui est obtenu.

L’intervention est indiquée après des pertes de poids conséquentes ayant entraîné un excès cutané net. C’est la plus « lourde » des interventions de chirurgie esthétique actuelle. Elle a été initiée par R Baroudi (Brésil) en 1992, et améliorée par T Lockwood (Etats-Unis) en 1993. La troisième grande évolution a été Française en 2002. Les indications les plus fréquentes sont :

  • les pertes de poids massives ( 50 kg ou plus) après la réalisation par un chirurgien digestif d’une gastroplastie pour traiter l’obésité morbide (pose d’un anneau autour de l’estomac pour diminuer sa contenance)
  • l’âge lorsqu’il y a création d’une quantité très importante de peau détendue et un excellent état de santé général
  • la correction réparatrice de certaines liposuccions

Très peu de chirurgiens dans le monde pratiquent cette intervention principalement à cause de la durée de l’intervention. Cette durée est synonyme de risques importants pour le patient, mais aussi de fatigue pour le chirurgien et de mauvaise rentabilité pour les cliniques. L’autre obstacle est l’importance de la rançon cicatricielle qui fait hésiter de nombreux patients. En fait l’expérience montre que celle-ci est généralement bien vécue en raison de son emplacement dans le string et surtout en raison de l’importance du gain en matière de galbe esthétique, de confort et de vie sociale. L’indice de satisfaction est très élevé car les résultats sont spectaculaires tant la quantité de peau (et éventuellement de graisse) retirée est grande.

La technique opératoire :

Le bodylift est une intervention longue (4 à 6 heures), ce qui entraîne des problèmes spécifiques. On pourrait imaginer d’alléger l’intervention en la pratiquant en deux fois, mais cela s’avère impossible car pendant la phase de réalisation de la partie postérieure du bodylift, la largeur de la résection latérale est importante ( 15 cm en moyenne) ceci impose donc de traiter en même temps la partie antérieure pour éviter de créer des « oreilles de Mickey » sur le côté.

L’intervention est faite en deux temps d’abord le côté postérieur est opéré (le patient est sur le ventre) puis le patient est retourné et le côté antérieur est traité.

La cicatrice est positionnée à l’emplacement du bord supérieur d’un string.

Elle suit donc le trajet d’un sous-vêtement échancrée sur les côtés, plus anatomique que les tailles basses actuelles. Devant elle prend la forme d’un « guidon de vélo » basse près du pubis et remontant dans les plis inguinaux vers les hanches, derrière elle suit le trajet de circonférence supérieure des fesses en faisant un v dans le haut du sillon inter-fessier. La bonne définition des dessins opératoires sera fondamentale pour gagner du temps (pas de recoupes) pendant l’intervention et donc diminuer les risques : gain de temps = gain de sang.

La face postérieure est réalisée en utilisant la technique du bodylift à haute tension latérale comprenant le lambeau de Le Louarn et Pascal.

Ce lambeau permet de regalber les fesses qui ont généralement « fondues » après un amaigrissement massif et que la tension verticale sur le dos rendait encore plus plates dans les techniques plus anciennes. Lui sont associées des fixations de la région de la culotte de cheval (haute tension latérale) pour tendre la peau vers le haut sur le côté et fiabiliser l’intervention.

Le chirurgien effectue d’abord s’il y a lieu la liposuccion du dos et des cuisses.

Puis la résection chirurgicale postérieure déterminée lors des dessins préopératoires en position debout est pratiquée.
Ensuite le lambeau musculo-graisseux est « glissé » dans les fesses. Ensuite le chirurgien remonte les côtés des cuisses (région de la culotte de cheval) en les fixant pour refermer les côtés. Enfin il referme le dos. Le patient est ensuite retourné pour réaliser la face antérieure.

Deux principes sont respectés :

  • le respect des gros troncs lymphatiques pour éviter les épanchements lymphatiques secondaires
  • la fermeture de tous les espaces morts par capitonnage pour limiter les hématomes et la tension sur les cicatrices, source de souffrances cutanées et de relâchement.

La face antérieure est réalisée en utilisant la technique de la haute tension supérieure.

Cette technique répond à quatre objectifs : éviter les risques d’épanchements lymphatiques, minimiser les risques d’hématomes, éviter les risques de bombement supérieur résiduel et limiter les risques de nécroses.

Dans un premier temps, une liposuccion est réalisée uniquement dans la partie qui va être conservée de façon à alléger le lambeau. Celui-ci plus mince descendra mieux vers le pubis et donc la correction sera meilleure et la cicatrice pourra être plus basse (et placée dans un string).

Pour protéger les vaisseaux lymphatiques, la dissection va d’abord s’effectuer en surface, puis changer de plan au niveau de l’ombilic (là ou se trouvent seulement de fines ramifications lymphatiques) et remonter vers le sillon sous mammaire en profondeur.

La création d’un corset interne musculaire permet d’éviter le risque de bombement supérieur secondaire

Le maximum de la tension est mis sur la partie haute du lambeau arrimé à l’ombilic et la tension dans la partie basse du lambeau est légère ce qui limite les risques de nécroses.

Bodylift

Intervention

Recommandations pratiques avant l’intervention

N’arrivez pas fatigué(e), moralement et physiquement à l’intervention. Informez-nous de toute modification de votre état de santé, ou de votre état psychologique, et n’oubliez pas qu’il n’y a jamais d’urgence à pratiquer un acte esthétique. Il faudra impérativement surseoir à l’intervention si vous êtes malade, ou pour les femmes, si vous êtes enceinte le jour de l’intervention.

Le problème numéro un de cette opération est la perte sanguine potentielle et donc le risque de transfusion, elle résulte de la durée de l’intervention, de la longueur des incisions, de l’importance des surfaces opérées et du volume de la liposuccion. Il faudra donc tout faire pour la minimiser. De plus les tissus des anciens obèses ont la particularité d’être beaucoup plus hémorragiques car les vaisseaux se sont développés avec l’obésité et n’ont pas complètement régressé avec la diminution de poids.

  • Les médicaments qui font saigner sont proscrits dans les jours qui précèdent l’intervention : Aspirine, Anti-inflammatoires, Anticoagulants, Vitamine E …
  • Une autotransfusion sera préconisée dans la majorité des cas. Trois poches de sang sont alors prélevées le mois précédent (à un mois, trois semaines et deux semaines avant l’intervention).
  • Un traitement oral de prévention des anémies sera entrepris un mois avant l’intervention.

Il faudra arrêter tout traitement progestatif (pilule) un mois avant et un mois après l’intervention pour limiter le risque embolique.

Il est impératif d’être à jeun (c’est-à-dire ni boire, ni manger) 6 heures avant l’intervention. L’arrêt du tabac est impératif en raison des risques de nécrose.

Le non-respect des consignes préopératoires (bilan, autotransfusion, jeune et arrêt du tabac) entraînera l’annulation de l’intervention.

Lorsque vous préparerez vos effets personnels, N’OUBLIEZ PAS VOTRE DOSSIER MÉDICAL et LA CONTENTION PRESCRITE (bas anti thrombose)

N’emmenez, si possible, aucun bijou précieux (ou mettez-le au coffre de la clinique avec vos valeurs pendant l’opération). Prévoyez pour votre sortie une tenue qui ne s’enfile pas par la tête et ne serre pas trop à la taille. Les hommes peuvent remplacer la ceinture par des bretelles.

Prévoyez de prendre une douche ou un bain avant de vous rendre à la clinique, d’avoir les cheveux propres et pour les dames de ne porter bien sûr, ni vernis à ongle ni maquillage.

Ne vous rasez surtout pas le pubis avant de venir (risque de germes s’il y a des microcoupures donc risque d’infection pendant l’opération).

Si vous portez des lentilles de contact, un appareil dentaire, ou des prothèses auditives, il faudra impérativement les enlever avant l’anesthésie.

Anesthésie et hospitalisation

L’intervention se déroule en clinique dans un établissement hospitalier avec un plateau technique lourd. et, est toujours réalisée sous anesthésie générale. La durée de l’intervention est de 4 à 6 heures. L'hospitalisation est de 3 à 6 jours.

Le Dr Hatem ZILI réalisera avec vous les dessins préopératoires, ils sont très importants pour déterminer l’emplacement de la future cicatrice dans vos sous-vêtements et pour diminuer le temps opératoires.

En fin d’intervention, vous aurez un pansement et votre contention anti-thrombose vous sera mise.

Au réveil, vous aurez le lit en position déclive (avec les pieds relevés) pour limiter le risque embolique. Vous aurez des drains pour limiter le risque d’hématomes.

Dès le lendemain, il vous sera demandé de vous lever pour diminuer le risque embolique,

Des massages des mollets par un kinésithérapeute seront aussi prescrits pendant toute la durée de l’hospitalisation pour limiter ce risque.

Chirurgie mammaire

Chirurgie mammaire

Chirurgie de la Silhouette

Chirurgie de la Silhouette

Chirurgie de l'homme

Chirurgie de l'homme

Chirurgie esthétique du visage

Chirurgie esthétique du visage

Médecine esthétique

Médecine esthétique

Liposuccion laser - SmartLipo

Liposuccion laser - SmartLipo

Dr Hatem ZILI

Ancien interne au CHU de Marseille, le Docteur Hatem Zili est aujourd'hui, un chirurgien esthétique et plastique exerçant en Tunisie, où il est inscrit à l'ordre des médecins en tant que chirurgien esthétique sous le numéro 12348.

Contactez-nous

  •   +33 1 84 21 49 28
  •   +216 51 318 850
  •   +216 71 829 471
  •   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  •   Av. Hedi Nouira, Imm, Le Capitol, Ennasr II (Tunisie) (itineraire)

  +216 51 318 850 (Appel gratuit sur WhatsApp)

Copyright © 2011-2017 - Chirurgie Esthétique Tunisia - Mentions Légales réalisé par Digital Web Com