+33 1 84 21 49 28 |    +216 51 318 850 |    +216 51 318 850 (Appel gratuit sur WhatsApp)     Obtenir un Devis Gratuit

Augmentation mammaire

Augmentation mammaire

Les implants mammaires

Sont utilisés en chirurgie mammaire dans le cadre d'augmentation mammaire. Cette intervention de chirurgie esthétique vise à corriger le volume de la poitrine par la mise en place d'implants mammaires.

La pose des implants mammaires est indiquée pour les femmes souffrant d'hypoplasie ou d'hypotrophie mammaire (volume de la poitrine insuffisamment développé par rapport à la morphologie de la patiente). Elle peut exister d'emblée ou apparaître après un amaigrissement ou une grossesse. Elle peut être isolée ou associée à un affaissement de la poitrine c'est à dire à une ptose mammaire.

En chirurgie esthétique mammaire, une consultation préalable est indispensable avant l'intervention. Elle permet de déterminer en fonction du volume et du galbe des seins que révèle l'examen clinique, la forme et taille des implants mammaires, leur positionnement par rapport au muscle, le siège de la cicatrice, d'informer la patiente sur le déroulement de l'intervention et ses risques.

Un bilan pré-opératoire est également réalisé avant l'intervention, avec l'étude d'une mammographie et d'une échographie mammaire et la prise de photographies.

Le type d'implants mammaires

Le choix des implants mammaires se fait en accord entre la patiente et son chirurgien lors de la consultation, via la mise en place d'implants d'essais.

Tous les implants mammaires actuellement utilisés sont composés d'une enveloppe, et d'un produit de remplissage. L'enveloppe est toujours constituée de silicone élastique (élastomère de silicone).

Le produit de remplissage des prothèses mammaires est, quant à lui, variable: il y a les implants gonflables au sérum physiologique et les implants pré-remplis en gel de silicone :

  • Implants mammaires de forme ronde, gonflables au sérum physiologique : le remplissage de l'implant se fait durant l'intervention. Ces implants permettent une adaptation facile du volume durant l'intervention. Leur défaut principal est leur consistance, moins naturelle comparée aux prothèses en gel de silicone.
  • Implants mammaires de forme anatomique (dites « gouttes d'eau ») ou ronds, pré-remplis de gel de silicone : ils offrent en général une consistance plus naturelle. Une fuite éventuelle (devenue exceptionnelle depuis l'utilisation d'implants à gel cohésif) impose un changement de l'implant. En mai 1994, la France avait été le seul pays d'Europe à interdire l'usage des implants mammaire silicone. Ils ont été réintroduits sur le marché en 2001, aucune étude épidémiologique n'ayant pu établir une relation de cause à effet entre le gel de silicone et la découverte de maladies auto-immunes ou de cancers.
Types d'implant mammaire
Type d'implant mammaire

L'intervention

Les cicatrices des implants mammaires

Une pose d'implants mammaires dure environ 1h et se pratique sous anesthésie générale.

L'incision nécessaire à la mise en place des implants mammaires peut être faite différemment selon le cas opératoire :

  • Soit au niveau de l'aréole, situation la plus fréquente : une courte incision est située au pourtour inférieur de l'aréole (voie hémi-aréolaire inférieure) ou sous le mamelon (voie sous mamelonnaire) en cas de pose de prothèse gonflable au sérum physiologique
  • Soit dans la région de l'aisselle (voie axillaire)
  • Soit dans le pli sous mammaire (voie sous mammaire).

L'incision, très courte, deviendra en plusieurs mois quasi-invisible.

La position des implants mammaires

Les implants mammaires peuvent être placés soit en avant, soit en arrière du muscle pectoral.

Les indications respectives de ces différentes positions tiennent surtout compte de la forme du sein pré-existant:

  • S'il y a peu voire pas de glande (juste un revêtement cutané) sans ptose (c'est à dire sans afffaissement du sein), la position en arrière du muscle (position rétropectorale) est indispensable pour que l'implant mammaire soit le plus masquer possible et me moins palpable possible..
  • S'il existe par contre une ptose mammaire, le positionnement rétropectoral présente un inconvénient car les implants seront trop hauts et ne rempliront pas la loge mammaire réelle. Dans ce cas, on préfère placer les implants mammaires en avant du muscle (position rétro-glandulaire ou pré-pectorale).

Les gestes associés

Si l'hypotrophie est associée à une ptose: seins tombants avec aréole basse, il est préférable, outre la simple mise en place d'un implant, de réduire l'enveloppe cutanée. La cicatrice sera plus importante : (cicatrice péri-aréolaire, verticale,...).

L'après implants mammaires

Dès le lendemain de l'opération pour implant mammaire, le pansement modelant est remplacé par un soutien gorge de contention pour implant mammaire qui devra être conservé durant 6 semaines au minimum. Des antalgiques sont également prescrits avant le départ de la clinique esthétique pour calmer les douleurs post-opératoires.

Un arrêt de travail de 3 à 7 jours est d'ailleurs préconisé, et le port d'objets lourds, les activités sportives, les expositions solaires et le tabac sont fortement déconseillées le 1er mois suivant l'intervention. Ces précautions sont nécessaires pour prévenir de toutes complications.

Après la chirurgie des seins, le résultat peut être apprécié en quelques semaines, délai nécessaire à l'assouplissement des tissus.

En effet, les seins apparaissent d'abord gonflés et assez fermes puis, quelques semaines environ après l'intervention, l'œdème se résorbe progressivement et les seins acquièrent plus de souplesse et une forme plus naturelle. C'est entre 6 mois et un an que la poitrine, avec implants mammaires, prend son aspect définitif.

Une surveillance classique est simplement nécessaire tous les ans (examen clinique, mammographique et echographique).

Risques implants mammaires

Complications rares liées à l'intervention chirurgicale

Hématomes (ou ecchymoses)

Les hématomes post-opératoires reflètent la présence d'une accumulation de sang autour de l'implant. En fonction de l'importance de l'hématome, il se résorbera naturellement en moins d'une semaine, ou, s'il est accompagné de douleur et de tension dans le sein, il nécessitera d'être évacué par une réintervention.

Infection

Une infection peut survenir exceptionnellement dans les jours suivant l'intervention, malgré l'administration systématique d'antibiotiques. Dans ce cas, elle nécessitera le retrait des implants mammaires et un traitement antibiotique. Une réintervention pour poser de nouveaux implants mammaires pourra être envisagée quelques mois plus tard.

Mauvaise évolution de cicatrisation

La cicatrisation nécessite environ 1 an pour s'estomper. Au retour de la chirurgie mammaire, la cicatrice peut évoluer de façon anormale vers une cicatrice chéloïde, dites également hypertrophique d'aspect rouge et épais. Dans ce cas, un traitement spécifique est envisagé.

Risques rares liés à la chirurgie mammaire

Rarement visibles, il est toutefois important de prendre en compte les risques potentiels liés au résultat de la pose d'implant mammaire :

Sérome

Le sérome se traduit par la présence d'une accumulation de lymphe autour de l'implant mammaire accompagné d'un œdème du sein. Il se résorbe naturellement et ne nécessite pas de réintervention.

Diminution de la sensibilité du mamelon

Après l'intervention, il est fréquent que la sensibilité de la poitrine, au niveau de l'aréole, soit modifiée. La récupération se fait entre plusieurs semaines et 1 an. Dans certains cas, l'insensibilité peut-être définitive.

Coque péri-prothétique

La pose de d'implants mammaires, en tant que corps étranger dans l'organisme, déclenche spontanément la fabrication d'une membrane fibreuse « capsule péri-prothéique » qui va isoler et donc protéger la prothèse de l'organisme. Dans le cas où l'implant est rejeté par l'organisme, la membrane d'exclusion va s'épaissir et se rétracter autour de l'implant jusqu'à parfois le déformer et le déplacer. Alors, une réintervention s'avérera nécessaire.

Rotation des implants mammaires anatomiques

Le risque de rotation des implants mammaires anatomiques est fréquent. Dans ce cas, un repositionnement est recommandé.

Implant mammaire anatomiques

Il existe 2 formes d'implants mammaires : les implants mammaires ronds et les implants mammaires anatomiques. Ils sont choisis en accord entre le chirurgien et la patiente, en fonction de la morphologie de la patiente.

En effet, dans le choix des implants mammaires anatomiques ou ronds, le chirurgien doit prendre en compte la largeur du thorax et détermine le remplissage adéquat et le volume qui conviendrait le mieux.

Les implants mammaires anatomiques ont une forme dites « en goutte d'eau » ont l'avantage d'apporter un effet plus naturel grâce à leurs formes en poire et leurs consistances fermes qui ne peuvent être qu'en gel de silicone. Généralement recommandés en cas d'hypotrophie mammaire importante, les implants mammaires anatomiques ont plus de risques de rotation, complication rare mais envisageable.

Les implants mammaires anatomiques sont très souvent placés via une incision large située dans le pli du sein.

Implants mammaires en silicone

Les implants mammaires peuvent être pré-remplis de gel de silicone ou gonflables de sérum physiologique.

Le gel de silionne est un gel souple et cohésif qui a une consistance proche de la glande mammaire.

Les implants mammaires en silicone ont un effet naturel au toucher et limitent l'apparition de plis et le risque de dégonflement. Le seul inconvénient est que le gel de silicone n'est pas résorbable en cas de rupture de l'enveloppe.

Les implants mammaires en silicone sont le plus souvent de formes anatomiques en reconstruction mammaire

Implants mammaires en silicone
Implants mammaires en silicone

Taille des implants mammaires

La taille des implants mammaires se fait en accord entre le chirurgien et la patiente, en fonction de sa morphologie.

Le chirurgien choisit la taille des implants mammaires en prenant en compte le volume initial de la poitrine, la forme des seins et la largeur du thorax de la patiente.

Des implants mammaires d'essais sont placés sur la poitrine lors de la consultation pour évaluer le volume adéquat.

Chirurgie mammaire

Chirurgie mammaire

Chirurgie de la Silhouette

Chirurgie de la Silhouette

Chirurgie de l'homme

Chirurgie de l'homme

Chirurgie esthétique du visage

Chirurgie esthétique du visage

Médecine esthétique

Médecine esthétique

Liposuccion laser - SmartLipo

Liposuccion laser - SmartLipo

Dr Hatem ZILI

Ancien interne au CHU de Marseille, le Docteur Hatem Zili est aujourd'hui, un chirurgien esthétique et plastique exerçant en Tunisie, où il est inscrit à l'ordre des médecins en tant que chirurgien esthétique sous le numéro 12348.

Contactez-nous

  •   +33 1 84 21 49 28
  •   +216 51 318 850
  •   +216 71 829 471
  •   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  •   Av. Hedi Nouira, Imm, Le Capitol, Ennasr II (Tunisie) (itineraire)

  +216 51 318 850 (Appel gratuit sur WhatsApp)

Copyright © 2011-2017 - Chirurgie Esthétique Tunisia - Mentions Légales réalisé par Digital Web Com